Victor - Figurec de Christian de Metter

Aller en bas

Victor - Figurec de Christian de Metter

Message  Victor le Dim 8 Fév - 16:39

RESUME: Au début de l'histoire, nous voyons un jeune homme qui assiste à un enterrement sans qu'on sache ce qu'il fait là; il est interpellé par un individu qui l'inquiète et qu'il prend pour un malade mental; c'est du moins ce qu'il raconte le soir au couple d'amis chez qui il vient manger tous les soirs. Le jeune homme est un écrivain qui essaie sans succès d'écrire une pièce de théâtre; il est aussi très seul dans la vie et passe pour un raté dans sa famille.

Il cherche à retrouver l'homme du cimetière et celui-ci lui confie alors qu'il fait partie d'une vieille organisation secrète FIGUREC qui fournit à la demande des clients des figurants pour jouer des rôles dans leur vie: mariages, enterrements, manifestations, opérations commerciales... Mais cette confidence met le jeune homme en danger et pour se sauver, il recourt lui aussi à FIGUREC pour faire croire à ses parents qu'il a rencontré une jeune fille, Tania, qu'il aime et qui sera son actrice principale. Malheureusement il tombe réellement amoureux de la jeune fille et surtout il découvre que ses parents travaillent aussi pour FIGUREC et qu'ils ont notamment payé ses amis pour qu'il soit moins seul.

Il est alors au comble du désespoir. Finalement on le conduit chez une dirigeante de l'organisation; on pense qu'il va être éliminé; or on découvre qu'il fait aussi parti de l'organisation mais on lui reproche d'avoir trahi et peut-être d'être malade. Dans les deux dernières pages, il rencontre son frère qui lui reproche aussi sa défection à l'égard de FIGUREC. La fin est énigmatique, on a l'impression qu'il croit revoir Tania dans un taxi qui l'invite à le rejoindre, alors que peut-être il se fait écraser.

APPRECIATION: J'ai bien aimé cette BD d'abord pour les images qui sont belles; ce sont des aquarelles qui me semblent très réussies; les couleurs sont bien choisies pour accompagner cette histoire assez glauque. L'histoire m'a fait penser à Matrix ou au film The Truman show avec Jim Carrey: la réalité n'est pas ce qu'on croit, la vie est remplie de gens qui jouent des rôles (dans Matrix ce ne sont même plus des humains mais des programmes informatiques); donc tout est faux dans ce que vit le personnage de la BD, il ne peut croire en rien et même pas en lui. C'est vraiment cauchemardesque. Il n'y a peut-être que la fin qui m'a paru moins intéressante parce qu'on ne sait pas ce qui lui arrive vraiment, mais là aussi c'est comme dans Matrix, le personnage principal, Neo, est peut-être aussi un programme qui s'ignore.

QUESTIONS:
1/ Votre histoire fait penser à Matrix ou au Truman show, est ce que vous en avez eu conscience?
2/Comment êtes vous passé à la visualisation de l'histoire de Fabrice Caro? qu'est ce qui vous a permis d'imaginer les décors, les personnages?
3/Quel sens donnez-vous à votre dénouement un peu énigmatique?

PHRASE PREFEREE: On a besoin de sentir la connerie humaine à proximité; c'est une chaleur qui rassure.

Victor

Nombre de messages : 8
Age : 25
Date d'inscription : 28/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum